Votre contact: Daniela Schmitz Coolini
+49 173 9243662

Références

Votre interlocuteur

LocatorYour partner

Daniela Schmitz Coolini
+49 173 9243662
daniela.schmitz@bemermail.com

La Thérapie vasculaire physique BEMER après une hernie discale

Bandscheibenvorfall

La Thérapie vasculaire physique BEMER est un excellent concept global pour le traitement complémentaire d'une hernie discale. L'efficacité clinique a pu être prouvée dans de nombreuses études scientifiques et observations.

Thérapie en cas d'hernie discale

Pour la première fois, la Thérapie vasculaire physique BEMER offre la possibilité de stimuler les plus importants mécanismes de régulation de la microcirculation de manière complexe, en cas de problème ou de maladie. Les nouvelles conclusions relatives à la régulation de l'irrigation sanguine et de sa régulation nerveuse et humorale subordonnée constituent une voie prometteuse afin de réaliser une stimulation physique thérapeutique de l'irrigation sanguine limitée ou perturbée des organes à l'aide de stimuli définis selon les rythmes biologiques.

Processus de guérison après une hernie discale

Après une hernie discale, la condition fondamentale d'une guérison est la restauration d'un approvisionnement approprié des cellules tissulaires concernées, ainsi qu'également la diminution de la douleur qui en résulte. Lors d'une hernie discale, un traitement ciblé des différentes zones doit cependant également être associé à des mesures physico-thérapeutiques ou médicamenteuses simultanées, ainsi que d'éventuelles mesures chirurgicales. Seules, ces mesures ne sont peut-être pas suffisantes.

Pour en savoir plus

Vos coordonnées

À propos de l'hernie discale

Hernie discale : des opérations trop fréquentes

Des disques intervertébraux sont situés entre les différentes vertèbres. Ce sont ces disques qui font office de « tampon » lors de la course à pied et qui permettent la mobilité des vertèbres. Les disques intervertébraux sont constitués d'un anneau de tissu conjonctif et d'un noyau souple, gélatineux. Si l'anneau se déchire et que des parties du noyau gélatineux s'échappent, alors il s'agit d'un cas d'hernie discale. Une grande partie de tous les problèmes dorsaux est due à des pathologies des disques intervertébraux. Les causes sont généralement des manifestations d'usure qui ont fragilisé l'anneau fibreux autour du noyau gélatineux. Mais le noyau gélatineux vieillit également et perd sa capacité à accumuler de l'eau. Il se durcit, devient plus petit et ses propriétés de « tampon » diminuent. Dans le même temps, la distance entre les vertèbres et l'appareil ligamentaire augmente, et l'anneau fibreux situé autour du noyau se plie jusqu'à finalement rompre. Les levages de poids importants avec une mauvaise technique et une mauvaise position quotidienne pendant plusieurs heures, par exemple devant l'ordinateur, poussent les vertèbres dans une mauvaise position.

Comment fonctionne la Thérapie vasculaire physique BEMER pour les hernies discales ?

La Thérapie vasculaire physique BEMER est une méthode moderne pour le traitement complémentaire de l'hernie discale. BEMER améliore la circulation sanguine et favorise ainsi les processus de régénération et d'auto-guérison du corps. Durant des recherches sur plusieurs années, les experts ont abouti à des conclusions importantes dans le domaine du rythme biologique. Grâce à la Thérapie vasculaire physique BEMER, la microcirculation perturbée ou limitée est stimulée efficacement. La méthode de traitement physique de médecine préventive et complémentaire la plus efficace et la plus analysée stimule le mouvement de pompage des plus petits vaisseaux sanguins grâce à la transmission de signaux électromagnétiques. Ceci permet d'améliorer la circulation sanguine dans cette zone, les cellules corporelles sont mieux approvisionnées et la douleur diminue.

Domaines d'application de BEMER

La Thérapie vasculaire physique BEMER est utilisée pour le traitement général de l'ensemble du corps et pour le traitement intensif de certaines parties du corps. Les kits sont livrés avec une description détaillée et peuvent être utilisés sans problème par des personnes sans connaissances particulières. Désormais, de nombreux médecins et thérapeutes ont intégré la technologie BEMER à leur offre. Plus la Thérapie vasculaire physique BEMER est utilisée tôt, plus les chances d'empêcher des dommages durables sont grandes. Dans le cadre de nombreuses études en double aveugle, il a été possible de prouver l'efficacité de la Thérapie vasculaire physique BEMER.

Hernie discale : lorsque les amortisseurs glissent

Au fil des années, les disques intervertébraux se fissurent ; de mauvais mouvements plient les disques vertébraux vers l'avant et écrasent ainsi les nerfs. Ceci entraîne non seulement des douleurs, mais peut également engendrer des paralysies. Les disques intervertébraux remplissent une fonction d'amortisseur. Comme des coussins d'eau, ils sont situés entre les différents vertèbres. Les 23 plaques en tissu conjonctif répartissent la pression exercée sur le dos sur les vertèbres. Souvent, les hernies discales ont un rapport avec l'âge. Comme les amortisseurs ont trop travaillé, ils sont usés. Avec le temps, de moins en moins d'eau est stockée dans l'intérieur souple, et les disques intervertébraux deviennent plus fins. De l'eau et des tissus s'échappent de ces petites fissures et les disques intervertébraux deviennent plus fins. Lorsqu'ils sont mis à contribution, le noyau souple presse désormais contre l'anneau fibreux dur, et l'intérieur du disque intervertébral glisse vers l'extérieur. Lorsque l'anneau fibreux reste fermé, on a alors affaire à une hernie discale contenue. Si la masse gélatineuse perce l'anneau fibreux, on parle d'hernie discale. Dans certains cas rares, le tissu poussé vers l'arrière se détache même du reste du disque intervertébral et glisse dans le canal de la moelle épinière. Si des parties du disque appuient sur un nerf, alors ceci réveille des douleurs. En principe, tous les disques intervertébraux peuvent glisser ainsi, mais en réalité, la probabilité du risque est très inégale. Le plus souvent, ce sont les disques intervertébraux de la région lombaire de la colonne vertébrale qui rencontrent ce problème, c'est à dire dans la partie basse du dos. Il est moins fréquent que le disque intervertébral glisse entre les cervicales et extrêmement rare que les vertèbres thoraciques soient concernés par une hernie discale.

Une hernie discale provoque de fortes douleurs

La douleur est toujours le premier symptôme d'une hernie discale, mais l'usure entraîne également des douleurs. En raison des disques intervertébraux devenant de plus en plus fins, les os se rapprochent, et l'unité constituée des tendons, vertèbres, fibres et des disques intervertébraux s'en retrouve déséquilibrée. Afin d'obtenir une stabilité accrue, les os développent plus de substance sur le bord des vertèbres. Cependant, cette protection supplémentaire se fait au prix de la mobilité. Si le patient se penche trop ou qu'il se tourne trop rapidement, une douleur aigue le traverse. L'usure est une apparition normale de l'âge, mais elle peut néanmoins être accélérée par de nombreux facteurs, comme par exemple des travaux physiques difficiles et une mauvaise posture. Mais nos gènes exercent également une influence.

Hernie discale : mouvements douloureux

Dans certains cas, la douleur traverse le dos comme une flèche. Dans d'autres, elle apparaît très lentement. Même le fait de tousser ou d'éternuer peut devenir une souffrance. Lorsque la douleur se propage jusqu'au gros orteil, c'est particulièrement désagréable. Lorsque le disque intervertébral appuie contre la moelle épinière ou la racine de la moelle épinière, le patient ne le ressent généralement pas que dans cette zone. Les nerfs approvisionnent également d'autres parties du dos. Lors d'une hernie discale dans la colonne cervicale, la douleur atteint également les doigts et les bras. Dans le cas d'une hernie discale dans la région lombaire de la colonne vertébrale, le nerf sciatique peut se retrouver coincé, et la douleur peut se propager jusqu'aux jambes et aux pieds. Si le nerf est coincé trop fortement ou trop longtemps, les patients ont souvent la sensation de se trouver sur une fourmilière. Cela picote et dans le pire des cas, on ne sent quasiment plus sa jambe. L'urination ne peut quelquefois plus être contrôlée.

Traitement d'une hernie discale

Le traitement usuel d'une hernie discale demande beaucoup de patience. La base pour la santé et le bien-être général et une bonne circulation sanguine de l'organisme. Celle-ci permet de garantir un transport suffisant d'oxygène et de substances nutritives, ainsi que l'évacuation de métabolites et de toxines. Environ 74 pourcent de l'irrigation sanguine a lieu dans la région des plus petits vaisseaux sanguins : la microcirculation. Si la circulation sanguine est trouvée, les cellules ne peuvent pas fonctionner avec leur efficacité habituelle. Si en plus, les protéines structurales, les enzymes ou les protéines d'information et de transport manquent au métabolisme des os, des muscles ou de l'appareil ligamentaire, des problèmes de santé, comme par exemple une hernie discale, peuvent survenir. Une hernie discale se distingue par des douleurs et des difficultés à bouger de différents niveaux. À l'origine, une circulation sanguine insuffisante peut jouer un rôle important : une microcirculation fonctionnant correctement constitue une base fondamentale pour la santé.

Irrigation sanguine lors de l'hernie discale

Chaque jour, le cœur pompe jusqu'à 10.000 litres de sang à travers le corps. Grâce à la Thérapie vasculaire physique BEMER, le sang et ses composants sont mieux répartis et le déroulement de ces processus vitaux indispensables est favorisé de manière décisive.

Traiter l'hernie discale : la Thérapie vasculaire physique BEMER

Depuis longtemps, des substances actives chimiques sont utilisées pour intervenir dans l'organisme humain. Durant sa vie, chaque personne reçoit de nombreuses substances actives sous forme de piqûres, d'infusions ou de tablettes. Mais quelles sont les conditions nécessaires à une substance active physique ? La réponse est claire : la tolérance doit être bonne, l'utilisation doit être facile à mettre en œuvre et le corps doit réagir positivement. Des méthodes physiques connues sont par exemple les procédés thérapeutiques utilisant la chaleur, la lumière, l'eau ou les flux électriques.